Où je quitte le building…

Apr 18

Où je quitte le building…

J’avais en tête de garder ça plutôt mort mais bon. Quelques personnes auront remarqué qu’au cours de la dernière année, j’ai dû procéder à l’annulation de plusieurs spectacles. De plus, le hasard faisant son travail à merveille, on m’a fait quelques invitations pour d’autres shows au cours des dernières semaines donc…

Bien que je n’aie pas la plus grande cohorte de fans au monde, je sais que certains d’entres eux m’ont toujours supporté et je me devais de leur donner l’heure juste. Je tiens tout d’abord à vous faire savoir que par-dessus tout, c’est sans amertume et sans ressentiment que j’ai écrit les lignes qui suivent. Je suis serein. Alors voilà.

Je fais de la musique depuis que j’ai 12 ans. Ça fait donc 21 ans maintenant. Et puis, j’ai commencé à écrire des chansons alors que j’avais 8 ans. Ouep. 25 ans d’écriture de chansons. Et j’ai donné des spectacles à partir de quatorze ans ou quinze ans. Pas toujours avec un énorme succès. En fait, le temps l’a un peu confirmé : je ne serai jamais de la trempe des grands hommes de spectacles comme par exemple Bernard Adamus avec ses mythiques concerts où il semblerait que le monde vire fou pis toute le kit.

Donc voilà, le 95% de shows de marde que j’ai faits dans ma vie a finalement eu raison de moi.

Sans vouloir passer pour quelqu’un de pompeux, faut croire que je suis davantage un auteur-compositeur qu’un interprète. Sur disque, je réussis à faire passer le tout à force de réenregistrer à l’infini jusqu’à ce que je parvienne à enregistrer la piste qui aura un minimum de bon sens mais en show, je ne trippe pas du tout. C’est sans compter qu’on m’offre sans cesse des pinottes (le salaire de mon dernier show fut des bières alors que je ne bois pratiquement pas) et que l’argent peut au-moins servir de léger baume quand tu joues devant une salle qui se câlisse complètement de toi.

Il y a aussi que seulement depuis 2003, l’année où j’ai commencé à enregistrer des trucs avec mon vieux pote Da Vincy Country Funk, je peux avancer, et ce, sans avoir fait le compte, que j’ai certainement écrit et mis en boîte au-moins 150 chansons. Du coup, pour un gars qui s’est défoncé solide à la fin des années ’90, je peux vous dire que ma mémoire en a solidement payé le coût. Alors de mémoriser plus de dix chansons en même temps relève d’un énorme défi pour moi. Sans farce.

Enfin, je ne peux nier que je n’accorde plus la même importance à la musique qu’à mon jeune âge. Il fut un temps où j’ai cru pouvoir devenir quelqu’un de par la musique. Il y aussi eu une longue période où j’ai cru être un songwriter maudit que et que j’en ai eu contre la planète entière. Ensuite, il y a eu cette phase où je suis devenu en paix et que j’ai réalisé que je ne changerais de place pour rien au monde avec tous ceux et celles qui gagnent leur vie en faisant de la musique. Le doux désabusement a tranquillement mais sûrement gagné ma vie et j’ai fini par tout simplement me crisser de pas mal toute.

Que ça reste clair, j’aime par-dessus tout écrire des chansons. Je trippe comme une bête à les enregistrer. Je suis super fier quand j’apprends qu’elles passent à la radio mais je me sacre pas mal du reste. Et c’est plutôt plate compte tenu du fait que des musiciens qui veulent donner des shows à tout prix, il y en a en sapristi. Ce qui me fait donc dire que chaque minute que j’occupe une scène en tant que musicien, c’est une minute que je vole à quelqu’un qui le mérite.

Bien que je n’aie plus l’intention de donner de spectacles, je continuerai à produire des chansons. Si on me le demande, je ferai peut-être de temps en temps de très brèves apparitions comme des perfos à la radio de pas plus que cinq chansons. Et qui sait, peut-être qu’un jour, je me crinquerai pour engager deux ou trois personnes afin de leur faire jouer mes tounes. Je ferai travailler du monde et puis… n’importe qui accordera certainement plus de considération et de respect à mes chansons que moi-même.

Je tiens donc à remercier toutes ces personnes qui ont assisté à mes spectacles au cours des dernières années. Particulièrement ceux et celles qui ont poussé l’audace jusqu’à assister à plus d’un concert. Vous êtes complètement fous.

Je tiens à remercier Pascal « Boca Beaulieu et Sébastien « Bad Ass » Maltais et Fastlight Salvail pour m’avoir accompagné sur scène. On se recroisera cet été pour l’enregistrement d’un nouveau Joe Boca. Je remercie aussi les gars d’Iron Bédène et je m’excuse de toutes ces fois où j’ai pété des plombs. Mention spéciale à mon ami et mentor Jacques Bertrand Jr, probablement le recordman du plus grand nombre de shows que j’ai partagés avec un seul individu.

Je tiens aussi à remercier les radios comme CISM, CIBL, CHYZ, CHOQ et surtout Bande à Part pour m’avoir supporté. Sans vous, je n’aurais peut-être qu’enregistrer 40 tounes au cours des dix dernières années.

Et voilà.

Amour.

10 comments

  1. Reggie Brassard /

    Nous sommes exactement sur la même longueur d’ondes. J’aurais pu écrire sensiblement la même chose. Tant que nous écrivons, voilà la matière première. Souhaitant te voir en ouverture de Keith Kouna au Cercle la semaine prochaine, respect !!!

  2. Yo Joël

    Amour ! Je vais continuer d’écouter tes chansons ! Tu faisais du très bon boulot :)

  3. Patrice Beauchezny /

    Bah… Tu es dans cette phase là en ce moment.

    Tu vas revenir au jeu quand tu sentiras que tu vas revenir au jeu mec ;)

    Tu ES un musicien. Tu vas continuer d’écrire et performer.

    J’irai te voir en show, j’aimerais ça. Je suis ben patient t’inquiète.

  4. Je t’ai juste vu une fois en show mais sache que tes tounes sont des rares qui ne sont pas “décochées” dans mon itune. Je ne me tannerai jamais, je crois. J’espère pouvoir continuer à te lire et t’écouter encore longtemps, Jojo Lapin. ;)

  5. Juste pour te dire qu’il y a du Martel Solo et du Jo Boca dans mon ipod, et que ça joue souvent. Moi qui me suis expatrié de mon Saguenay natal jusque dans l’hexagone il y a maintenant 5 ans, ça me rapproche de mes racines quand j’entends tes chansons.

    C’est bon ce que tu fais.

    Merci Joël.

  6. Roby Barrette /

    Très belle sortie Joe! Noblement. Aux plaisirs de se voir bientôt! (Et peut-être de se jammer un petit show pour les esprits!)

  7. Sylvie Jean /

    NONNNNNNNNNNNN! J’ai justement vu ton nom sur une affiche de spectacle à Québec hier soir pis je me disais que j’étais contente pour toi… Je t’ai vu quelques fois sur scène, moi, et j’avais hâte à la prochaine fois! Je resterai ton admiratrice éternelle :)

  8. Roger Rotatif /

    snif… De toute façon, y’était plus beau en vidéo…. snif, snif…

  9. Véro Gagné /

    Je suis triste de lire le tout. Mais le respect que j’ai pour toi est toujours aussi grand. Tu es un grand petit homme mon Joël.
    Ta plume est superbe et je sais que tu sauras t’en servir encore longtemps.. je ne suis pas inquiète!

    Amitié

    Véronique ATCHOUM Gagné!
    xx

  10. Julien Jobin /

    J’aime ce que tu fais.
    Ça me criss sur le bad.
    Mais t’es un phénix.
    Faque j’ai pas peur.

Leave a Reply

%d bloggers like this: